La synthèse

Publié le par kerguelen

Merci tout d'abord aux 3 premiers contributeurs qui ont bien voulu apporter un commentaire en ligne à l'article sur la répartition horaire.

Vous êtes près de 130 hier à avoir regardé ce blog après le message adressé à la liste Ecogest.

D'autres ont préféré me contacter à mon adresse.

J'ai reçu en particulier un message portant sur la façon d'organiser en classe la synthèse. C'est l'objet de cet article.

Voici la façon dont j'envisage de procéder.

Ce n'est d'ailleurs pas une nouveauté pédagogique. Bcp de collègues, dans toutes les disciplines, ont cette préoccupation. En STG, en éco-droit, on nous demande de pratiquer des méthodes actives qui sollicitent l'implication personnelle de l'élève et l'invitent à organiser ses connaissances.

La synthése est pour moi un temps essentiel de l'activité d'apprentissage en classe pendant lequel l'élève est invité à hiérarchiser ses connaissances sur une question et à distinguer l'essentiel de l'accessoire.

Je pense qu'il peut passer par la production d'un document (texte ou schéma) mais il ne doit pas être confondu avec ce document. Il est réalisé, avec une autonomie plus ou moins forte, suivant la complexité et le moment dans l'année. Il nécessite le plus souvent un questionnement de la part du prof qui vise à attirer l'attention sur l'essentiel. D'où l'intérêt pour le prof d'un support de préparation qui met clairement en évidence l'"essentiel à retenir" même si bien souvent le document produit par l'élève lors de cette phase de synthèse n'est pas la transcription littérale de ce résumé.

Certaines synthèses dans les livres (je pense en particulier à Hachette) sont plutôt des explications écrites du cours complémentaires de ce qui est dit en classe et très utiles pour l'élève absent ou inattentif (!) lors d'une séance. En clair, elles sont beaucoup trop longues et détaillées pour qu'on puisse les considérer comme des synthèses.

Je crois qu'il est souvent pertinent de faire réaliser cette activité "intellectuelle" de synthèse après chaque partie importante d'une leçon. La synthèse générale est alors plus facile à réaliser et permet de laisser plus d'autonomie à l'élève.

La production de A à Z d'une synthèse écrite en classe est consommateur de temps et générateur de difficultés en raison des différences de rythmes. C'est pourquoi je préfère, dans cette phase, privilégier les échanges avec la classe (questionnement du prof, commentaire de schéma récapitulatif, ..) Quelquefois, je demande aux élèves de réaliser eux-mêmes, en dehors du temps de cours, une fiche de synthèse. Il faut ensuite prendre le temps d'évaluer (pas forcément noter) et d'en faire un bilan avec la classe.

 

Publié dans eco-droit-1ere-stg

Commenter cet article