conclusion ch3 Economie

Publié le par jp-rouxel

Un devoir d'économie est prévu pour jeudi (tout le prog de 1ère + les 3 prem de term).

Durant la séance, on fait le point sur le questionnaire de récapitulation (cf ci-dessous).

+ QCM et étude de 2 textes sur les vertus et les inconvénients du libre-échange et sur les stratégies d'insertion dans le commerce international des firmes du textile face à la concurrence des PVD.

1. Les fondements

 

 

 

- Comment désigne-t-on les 2 doctrines économiques opposées en matière d'échanges internationaux ? que préconisent-elles ?

 


 Le libre-échange encourage la libre circulation de tous les biens entre les pays qui sont incités ainsi à se spécialiser pour être toujours plus compétitif dans leurs domaines.

 

Le protectionnisme consiste au contraire à pénaliser la concurrence étrangère pour favoriser la production nationale.

 

- Quelles sont les modalités d'application du protectionnisme ? Quelles sont leurs conséquences ? Pourquoi les pays industrialisés (USA, Union Européenne, ...) sont-ils tentés par le protectionnisme ?

 

Le protectionnisme peut se présenter sous formes de barrières tarifaires (droits de douane, taxes) ou non (quotas, subventions, instauration de normes contraignantes pour les productions extérieures, ...). Il permet de protéger une industrie qui vient d'émerger ou un secteur considéré comme stratégique. Il entraîne souvent des mesures de rétorsion et peut ne pas inciter un secteur d'activité à ne pas réaliser des efforts de productivité ou d'innovation. Les pays occidentaux sont tentés de l'utiliser pour se protéger de la concurrence des pays à bas coûts salariaux.

 

- Quelle est la tendance "lourde" en matière d'échanges internationaux ? Pourquoi ?

 

Les échanges internationaux tendent à se développer et les barrières protectionnistes sont le plus souvent interdites par les accords internationaux.

 

- Qu'est-ce que la DIT ?

 

La DIT (Division Internationale du Travail) est une répartition au niveau du monde des types de production (à + ou - grande valeur ajoutée) entre les pays suivant leur niveau de développement.

 

2. Les principaux courants d’échange

 

 

- Quelles sont les tendances sectorielles et géographiques du commerce mondial ?

 

 

Le commerce de marchandises et de services croit au même rythme annuel. Les échanges de services représentent 1/4 de ceux de marchandises. Parmi ces derniers, ce sont les produits manufacturés (matériel informatique) qui en représentent la part la + importante (60 % du commerce mondial). La part des produits des industries extractives reste limitée à 10 % et connaît des fluctuations liées à la volatilité des cours, notamment du cours du pétrole. Les échanges de produits agricoles sont en baisse régulière. Quant aux services, l’évolution est très disparate selon le type de services, mais la croissance des échanges de services informatiques, financiers et d’assurance est très soutenue.

 

 Le commerce mondial est toujours polarisé entre 3 zones (Triade) constituées, pour l’essentiel, des PDEM. Ils concentrent entre 2/3  et ¾ du commerce mondial. A noter la stabilité à long terme de ces tendances,  ce qui pose le problème de l’insertion des PED dans le commerce international. On peut noter la part très importante des échanges internationaux au sein  de chaque zone économique (Amérique du Nord, Europe Occidentale et Asie).

 

 

- En quoi les FMN ont-elles une influence sur le commerce mondial ?

 

 

Parce que les échanges intra-firme représentent un poids de plus en plus important (environ 1/3 des échanges des pays développés)

 

 

- Qu’est-ce qu’un IDE ? pourquoi les IDE font-ils partie des échanges internationaux ?

 

 C’est un investissement direct à l’étranger qui consiste pour une entreprise à acquérir la totalité ou une partie d’une autre à l’étranger ou d’y créer une filiale. Les IDE font partie des flux financiers qui circulent d'un pays à l'autre. Ils sont comptabilisés dans le compte financier de la balance des paiements. 

 

 

3. La mesure des échanges

 

 

 

- Que représente la balance des paiements et quelles sont ses composantes ?

 

 

La balance des paiements est un document qui représente l’ensemble des flux commerciaux, financiers et monétaires réalisés en 1 an entre un pays et les autres. Elle se compose de la balance des transactions courantes (balance commerciale et balance des invisibles), du compte de capital, et du compte financier.

 

 

- Citez quelques indicateurs du commerce international en précisant leur signification.

 


Taux de couverture (exportations/importations, effort à l’exportation ( Exp/PIB) et taux de pénétration du marché intérieur (Imp/PIB+Imp-Exp)

 

  

 

3. L’organisation des échanges

 

 

 

- Quelles sont les missions de l’OMC ?

 

 

Organiser la négociation entre les pays membres, surveiller l’application des accords et traiter les litiges (ORD).

 

 

- Que signifie la régionalisation des échanges ?

 

 

 

C’est le développement des échanges entre pays frontaliers et la constitution de blocs régionaux comme l’UE ou l’ALENA.

 

 

 

 

 

 

Publié dans eco-droit-1ere-stg

Commenter cet article