Droit ch3 suite et fin

Publié le par kerguelen

Je commence comme tjs par fait le point sur les acquis de la séance précédente. Les résultats de mes investigations orales sont très inégaux. La moitié regarde peu ou pas du tout son cours entre 2 séances (qd il n'y pas de devoir). Je vais devoir me montrer + persuasif car c'est une condition nécessaire pour un apprentissage "intelligent" et de qualité.

Je récupère le travail de qqs-uns sur la convention collective et fait le point sur les réponses apportées. C'est le moyen d'expliquer ce qu'on entend par droit négocié et l'occasion de situer les unes par rapport aux autres les autorités créatrices de normes : pouvoir constituant, pouvoir législatif, pouvoir exécutif, juridictions (jurisprudence), acteurs économiques et sociaux (coutume, conventions et contrats).

Les dernières applications permettent de distinguer ordre public de direction et ordre public de protection à propos de la liberté encadrée des acteurs économiques dans leur fonction de créations de normes. Des documents un peu arides. Heureusement, la photo deD.  Villepin et de la responsable de "Ni putes ni soumises" permet de concrétiser l'ordre public de protection.

Je termine par un exercice controversé : la fameuse synthèse à trous. En l'occurrence, elle me permet de m'assurer de la maîtrise du vocabulaire incontournable de la séance et de traiter suffisamment vite cette phses récapitulative. Je choisis de ramasser les docs (photocopiés) complétés. Travail noté sur la forme et sur le fond. Je pense qu'il ne faut pas abuser de ce dispositif mais une fois de temps à autre cela change les élèves et cela peut contribuer à leur donner des idées sur des présentations possibles de leurs fiches (pour celles et ceux qui en font !).

 

Publié dans eco-droit-1ere-stg

Commenter cet article